Master ANALYSE CHIMIQUE

Contrôle Industriel Environnement

Master Chimie en alternance

Objectifs et débouchés de la formation

objectifs formations

» Objectifs de la formation

L’analyse industrielle est au cœur des préoccupations quotidiennes et des enjeux des industries : le respect des nouvelles normes environnementales, la sécurité des sites de production et le contrôle de la qualité font appel à des  spécialistes de l’analyse,  du contrôle de process et de la réglementation.
Mais aujourd’hui, l’activité industrielle ne peut pas se réaliser sans un système de management intégré en Qualité Santé Sécurité Environnement (QSSE). C’est pourquoi, ce Master de chimie propose de former de futurs professionnels sur une double compétence Analyse/QSSE.
En suivant cette formation, l’étudiant est acteur de sa composante en fonction de ses choix de missions de stages ou en alternance. Il gardera toutefois une formation sur les deux volets lui permettant de comprendre les enjeux de chaque activité (analyse et QSSE).

L’objectif de ce Master Chimie est donc double : il est de former des professionnels capables d’inscrire, dans une démarche de management de la qualité, les activités de mesures et d’analyses du domaine industriel (contrôle qualité, R&D, contrôle environnemental).
Pour cela, la formation est axée sur la maîtrise des modes de prélèvement, le contrôle et le développement de méthodes d’analyse et enfin le contrôle qualité (tests statistiques). La composante Qualité Santé Sécurité Environnement porte sur la maitrise des normes touchant à la qualité, la santé via l’évaluation des risques professionnels, la sécurité et l’environnement industriel.

Les diplômés sont, par exemple, formés à élaborer un plan d’action de prévention des risques, à mettre en œuvre une démarche Qualité par le suivi d’indicateurs ou encore d’initier une démarche de management environnemental.

 

» Débouchés de la formation

La formation est professionnalisante, c’est pourquoi, elle prépare principalement les étudiants à une insertion professionnelle dans le monde l’industrie publique ou privée.

Ainsi ce Master chimie prépare les étudiants à une insertion professionnelle à des postes tels que :

  • Ingénieur Analyste ;
  • Responsable qualité ;
  • Cadre technique en QSSE ;
  • Ingénieur d’affaires ;

Dans des domaines tels que :

  • Laboratoire d’analyses et de contrôle (qualité, R&D) de secteurs privés variés ;
  • Laboratoire et organisme de contrôle environnemental ;
  • Service QHSE (qualité-hygiène-sécurité-environnement) d’entreprises privées ;
  • Entreprises spécialisées dans la fabrication ou la distribution de matériel scientifique ;
  • Ingénieur d’étude du secteur public, associations institutionnelles : réseaux de surveillance de l’air….

Dans des secteurs tels que :

  • agroalimentaire ;
  • pétrochimie ;
  • sidérurgie ;
  • pharmacie ;
  • production nucléaire ;
  • matériaux ;
  • santé ;
  • cosmétique…

Par exemple, les diplômés peuvent prétendre à un poste chez des laboratoires/entreprises qui collaborent à l’encadrement des stagiaires/alternants et/ou participent aux enseignements :

  • Arcelor Mittal ;
  • Atmo ;
  • BASF ;
  • CNPE Gravellines ;
  • Bureau Veritas ;
  • Merck ;
  • Flandres Analyses ;
  • Lesieur…
    (liste non-exhaustive)

Cependant, une poursuite en recherches est envisageable notamment avec les projets tutorés de recherches et les stages à la Maison de la Recherche et de l’Environnement 1 (MREI1). Chaque année, 10% des effectifs s’orientent vers une poursuite d’études en Doctorat.

 

» Insertion professionnelle en quelques chiffres

Sur la promotion 2013, sur la base des répondants à l’enquête, 

  • 44% des diplômés ont trouvé un emploi en moins d’un mois après avoir obtenu le Master ;
  • 2312,50€ c’est le salaire moyen net de la promotion 30 mois après l’obtention du diplôme ;
  • 100% des actifs employés sont satisfaits de leurs missions ; leur degré de responsabilité ; leur degré d’autonomie ; les horaires de travail.

 

» Plus d’informations